Que faire avant de fixer le budget pour un baptême ?

Que faire avant de fixer le budget pour un baptême ?

Pour commencer, il est impensable d’organiser un baptême en 2 semaines. Commencez plutôt à vous y prendre au minimum 3 mois à l’avance.

Que faut-il faire pour commencer à préparer son baptême ? Par où commencer ?

Le choix du parrain et/ou de la marraine

C’est un des éléments cruciaux du baptême : de qui votre enfant sera le/a filleul/e. Autant le baptême civil est assez libre et facile, mais le baptême catholique a des règles un peu plus stricte.

Que doivent faire les parrains avant le baptême catholique ?

Ces derniers doivent être baptisés. Cela est prouvé par le certificat de baptême. Celui-ci peut être redemandé à l’Eglise, mais cela prend beaucoup, beaucoup, de temps. Mieux vaut donc s’y prendre à l’avance…

Réservez une date auprès de votre paroisse

Cela peut paraître inutile à rappeler, mais c’est en fait une des toutes premières choses à faire. Il faut au minimum 3 mois de délais pour trouver une date de libre… ne vous laissez pas surprendre ! D’autre part, en matière d’organisation, c’est la date qui vous permet de booker vos prestataires, de préparer les invitations, etc… la date doit donc être certaine et solide !

Dans quelle paroisse faire le baptême de son enfant ?

La meilleure paroisse est celle la plus proche de chez vous. C’est de celle-ci dont vous dépendez selon la division du territoire selon l’Eglise. Il est possible de déposer un dossier de dérogation auprès de cette même paroisse, avec le consentement du prêtre local, si celui-ci trouve les raisons valables. Une des raisons valables est un baptême commun avec un membre de la famille vivant dans une autre commune, ou un baptême dans la ville d’origine de l’un des parents.

Quel thème choisir pour son baptême ?

Le choix du thème est primordial. C’est lui qui permet de valider toutes les étapes suivantes : décoration, cartons d’invitation, livrets, tenues, etc. Il n’y a pas de règle pour choisir son thème. Vous pouvez prendre les couleurs du bébé, ou quelque chose d’un peu plus fantaisiste comme un thème « musique ».

Que lieu choisir pour son baptême ?

Première possibilité : chez vous

Si vous n’avez pas trop d’invités, c’est tout à fait envisageable. Cela peut également être chez les grands-parents, chez un proche, si la maison a une plus grande capacité d’accueil.

Deuxième possibilité : la location de salle

Les prix varient du tout au tout. Plus vous vous éloignez des centres urbains, moins c’est cher. Parfois les municipalités mettent à disposition des salles ou les louent…

Troisième possibilité : les restaurants

Jouez la mise en concurrence avec les restaurants pour essayer d’avoir les prix les moins chers. Cela est part de la négociation. N’acceptez donc jamais tout de suite ! Un mariage ou un baptême est une aubaine pour un restaurant… sentez-vous en confiance lors de la négociation ! Un petit conseil pour votre baptême : choisissez un lieu adapté à la typologie de vos invités. Si vous faites une réception près d’un lac, avec un ponton donnant sur l’eau, mais que tous vos amis et proches ont des enfants en bas âge…. Vous comprenez vite le problème !

Rédigez une liste d’invités

Une bonne technique est de le faire par cercles concentriques : vous commencez par vos invités les plus proches de vous : grands-parents, frères et soeurs, puis vos cousins, oncles et tantes et enfin vos amis d’enfance. Après cela, élargissez le cercle avec les membres de la famille lointains qui feront plaisir votre famille proche, puis finissez avec vos collègues de travail. Votre budget vous aidera à limiter le nombre de cercles !

Le choix des prestataires

Ces derniers sont souvent très sollicités. N’attendez pas le dernier moment pour faire appel à eux. Vous pouvez au plus tard 3 mois avant le baptême espéré une disponibilité. Le plus tôt, c’est le mieux, et c’est plus facile de jouer sur les tarifs avec de l’avance.

Quels sont les prestataires d’un baptême ?

  • Le traiteur : il est souvent le plus difficile à trouver. Trouvez-en un qui sait vous écouter et proposer des solutions originales
  • Le boulanger/pâtissier : important pour le dessert. Là encore, n’hésitez pas à jouer la concurrence.
  • Le décorateur : un bon conseil : prenez un décorateur clé en main avec une décoration que vous aimez déjà… c’est moins de mauvais surprise le jour J !
  • Le photographe : un photographe spécialisé ? Pas forcément, prenez un spécialiste du portraits... c’est une bonne façon d’immortaliser ce Grand Jour.
  • Le vidéaste : Là pareil, prenez quelqu’un qui sait faire du mariage par exemple. Le baptême pour ce professionnel est un mariage en version tranquille.

L’envoi des faire-part

Une étapes toujours compliquée. Il faut être certain que la liste d’invités est la dernière. Sinon, tenez un registre avec une couleur spéciale pour surligner ceux à qui vous avez déjà envoyé. Avec un peu de rigueur, vous ajouterez les invitez de dernière minutes, et mêmes eux recevront votre faire-part ! Sur l photo du faire-part, n'hésitez pas à ajouter un petit bijou pour bébé, ça fait fondre la plupart des gens.

Quelles informations dans le faire-part de baptême ?

Le lieu, la date, l’heure, un plan d’accès avec les parkings apparents, un point de ralliement pour après la cérémonie, une lien vers la liste de cadeaux (le cas échéant), un déroulé détaillé de la journée (si possible)… Et le petit plus : une photo du baptisé. Après tout, c’est pour lui/elle qu’ils se déplacent tous !

{{ message }}

{{ 'Comments are closed.' | trans }}